6. Communiqué de presse

Nous sommes dans le 8ème jour de notre grève de la faim, et dans le 4ème jour de notre grève de la faim sèche. Mais jusqu’à présent, aucune autorité compétente (ni de la ministère de l’intérieur, ni de la ministère de la migration) n’est venu pour négocier avec nous. Seul les journalistes nous assistent tout le temps. Nous sommes contents qu’ils viennent, mais il y a un malentendu fréquent : Asylum Rights Evolution est un groupe auto-organisé. Nous n’avons aucun porte-parole parmi nous et encore moins parmi nos souteneurs. À cause de la langue, parfois les souteneurs traduisent pour les journalistes. Mais ils et elles parlent pas pour nous et ils ne prennent pas les décisions pour nous.

Présentement nous sommes très affaiblis. Nous avons peur des conséquences qui peuvent subvenir (les maladies, ou la mort).

La police nous interdit d’avoir certains matériels pour nous protéger contre la pluie. De plus, les agressions racistes se poursuivent.

Nous espérons que dans les deux jours à venir, les autorités viendrons à notre secours.

Nous appelons toujours à la société civile de continuer à nous soutenir massivement !

Asylum Rights Evolution

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.